Création d’une association littéraire dans la Nièvre

En raison de la pandémie, il a été très compliqué de prolonger notre projet coopératif à Paris, certains parmi nous se sont confinés en province, notamment dans la Nièvre, il semble possible d’y développer notre projet professionnel, notamment dans le domaine de l’écriture – romans, essais, poésie, théâtre, scénarii – pour valoriser l’ancrage littéraire du territoire.

Tout projet en plein air peut y trouver sa place, la Nièvre étant déjà reconnue pour ses attraits naturels en termes d’environnement avec ses cours d’eau, forêts, monts et canaux…

Gertrude Dodart, notre Présidente, révèle les raisons de son engagement culturel depuis 20 ans

La culture est l’unique remède à la misère du monde, à l’épanouissement, à la transcendance de soi, à la lutte contre les obscurantismes et à l’avenir de l’Homme.
La participation à son existence, sa valorisation et sa diffusion, sa consommation comme sa création et sa transmission, restent le plus beau message de nos civilisations – à ma petite échelle c’est aussi mon unique savoir-faire…

La Compagnie Tabasco vous propose d’assister à l’une des dernières représentations de sa pièce de théâtre « Maudite révolution »

Les dernières représentations vont avoir lieu les 23, 24, 26 et 27 septembre.
prix des places de 10 à 20€. Voyez l’agenda pour plus d’information.

Résumé :
Pourquoi Nedjma, 15 ans, se passionne-t-elle pour Robespierre ? Pourquoi la révolution est-elle, dans toute l’histoire de France, la seule chose qui la concerne ?
Un homme cherche à comprendre… Il découvre comment la révolution est devenue le mythe fondateur de la république coloniale mais aussi comment elle a survécu dans les paroles et les actes de ceux-là mêmes que la France opprimait. À la recherche de Nedjma, il rencontre Robespierre, Saint-Just, Toussaint Louverture, Jules Vallès, Aimé Césaire, Yacine Kateb ou encore Thomas Sankara : le désir d’une rencontre ravive l’aspiration révolutionnaire.

La compagnie Tabasco, créée en 2014, s’attache à traiter des sujets d’actualités, explorant le rapport tendu entre le sujet individuel et les mondes qu’il traverse. Ses créations visent toujours à élaborer d’autres imaginaires pour permettre un rapport critique au monde vécu afin de faire venir la justice, car “la justice n’est jamais vraiment venue, pour qu’elle vienne il faut toujours la faire venir.”


Angélique CLAIRE lance une nouvelle activité

Sociétaire depuis tout juste un an, elle est heureuse de vous annoncer le lancement de son activité en tant que thérapeute-accompagnatrice via le jeu psychodramatique.
Son nom de thérapeute est Angélique Claire.
S vous ne connaissez pas ce travail ou voulez plus de détails, visitez son site Internet..

En présentiel, elle peut recevoir dans le 10ème ou 20ème arrondissement et faire des séances également à distance en visioconférence.

Violences faites aux enfants : Zoubida ZAHID-LEVY participe à un évènement avec Brigitte MACRON

A l’occasion de la Journée internationale des droits des enfants, le 20 novembre dernier, la première dame, accompagnée du secrétaire d’État à l’Enfance, Adrien Taquet, a participé à une table ronde à la « Maison Bleue », dans le XVIIIe arrondissement de Paris, en présence d’associations, de professionnels de santé, d’enfants, de parents et de la sociétaire de Quartiers d’Art Zoubida qui est aussi trésorière de la Maison Bleue ; elle est la 4ème personne en partant de la gauche sur la photo.

Gertrude DODART vous invite à un débat sur votre quartier de la Goutte d’Or

Venez échanger sur la vie quotidienne de votre quartier. Ca se passe mercredi 20 novembre au Mah-Boules, 14 rue Jessaint dans le 18ème bien sur !

Gertrude DODART interviendra à propos de parentalité et vie de quartiers, d’autres intervenants parleront de santé, sécurité, emploi …

Inspirée par ce débat et toujours concernée par les problèmes des habitants du quartier, Gertrude Dodart a écrit un texte dont le titre est Parole de Femmes.

Gertrude DODART : Pourquoi je démissionne du Conseil Citoyen Paris 18

A l’intention des acteurs de la Politique de la ville, amateurs de citoyenneté et conseillers citoyens parisiens.

Madame, Monsieur,

Après 44 mois d’activité intense dans l’intention d’être constructive au sein du Conseil Citoyen Paris 18, de sa gestation à la création de l’association, de l’organisation de groupes de travail à la prise de parole collective ; dans le cadre des bilans annuels de la Politique de la ville à la mairie du 18ème, à la Préfecture, ou à l’Hôtel de ville de Paris, également lors de réunions inter conseils citoyens parisiennes, ou nationales à Nanterre comme dans différents arrondissements, sans oublier les pourparlers sans fin et sans effets autour du recrutement par Optima d’un animateur accompagnateur, ni la défaillance de nombreux conseillers tirés au sort, nommés ou volontaires, en raison de la complexité des sujets pour les habitants et du temps nécessaire pour les personnes ressources ou pour les associations, j’ai l’honneur de ne plus vouloir participer à cette opération qui relève toujours de l’expérimental 5 ans après le vote de la loi dédiée, 3 ans après la création de notre association CCP18, quelques mois après notre grand débat national, un an après l’orientation de 35 adhérents (20 femmes/15 jeunes) issus de l’association Paris Macadam dont je suis la Directrice.

En effet, sous des augures conviviaux, il ressort finalement que nous sommes inutiles et inefficaces, malgré la dizaine d’heures passée chaque semaine sur des sujets choisis, impartis, imposés, pendant près de 10 mois de l’année, malgré aussi la dizaine de mails, de rapports, de courriers, de demandes verbales adressés aux instances en exercice pour demander respect, informations, précisions, accompagnement quant à nos fonctions. Sans doute en raison de la difficulté de notre mission citoyenne, les tensions sont régulières lors de nos réunions internes ou externes et notre action collective finit par être perçue au mieux comme celle d’une mouche de coche, au pire comme une pantomime, et moi j’y vois l’absence de respect des valeurs de la République au-delà d’un règlement intérieur bien souvent bafoué.

Nous sommes bénévoles sans être des Gilets Jaunes, nous sommes citoyen.ne.s sans être des élu.e.s, personne ne nous renie, mais tous les clignotants sont au rouge, autrement dit nous sommes absents du paysage, nous n’avons d’ailleurs aucun retour communication dans les médias, juste de la courtoisie de part et d’autres, j’adresse un grand merci aux représentant.e.s de la ville et de l’État à ce titre, mais pour certains la courtoisie peut être interprétée comme une manière de duper les amateurs de flagornerie dont je ne fais pas partie.

C’est pourquoi j’ai demandé aux administrateurs de Paris Macadam de prendre le relais, nous verrons s’ils tiendront longtemps.

En vous souhaitant bonne continuation.
Bien cordialement,
Gertrude DODART
Directrice de Paris Macadam

Patrick BEZZOLATO, sociétaire de la première heure, vous invite à son expo photo « Paris, la traversée de l’Est – De Bercy à Pantin »

En 40 années de pérégrinations photographiques mon sujet majeur fut l’Est de Paris, un secteur de la capitale en plein bouleversement urbain dont j’ai fixé les lieux et les gens avec une grande empathie.  

A partir du 21 septembre, et jusqu’au 5 janvier, la Médiathèque Marguerite Duras expose ce parcours de mémoire.
Je vous y attends  pour le vernissage le Jeudi 26 septembre à partir de 19 h 30.

N’hésitez pas à me joindre pour toute information tant sur le sujet que sur le lieu.

Budget Participatif : Parisiens, Quartiers d’Art vous engage à voter pour les budgets les plus solidaires …

Que sont les Projets Participatifs en deux (ou trois) paragraphes :
Tous les ans les mairies décident des montants qui seront affectés à des projets qui seront choisis par les parisiens. Ils sont nommés Projets Participatifs.
En janvier n’importe quel parisien peut déposer un projet qui lui tient à cœur, la mairie prend le relais et évalue les nombreux projets et en estime les coûts.
Ceux retenus sont alors soumis, en septembre, au vote de tous les parisiens. Chacun peut voter sur 4 projets dans son arrondissement, et 4 projets  » Tout Paris « . Ceux qui ont reçus le plus de votes seront mis en œuvre.

Quartier d’Art vous encourage à voter pour ces 8 projets :

Dans le 18ème :

Et dans Tout Paris :

Les habitants ont jusqu’au 22 septembre pour voter pour 8 des 470 projets

Pour comprendre ce que sont les budget Participatif

Festival Mise en Capsules


Du 20 mai au 8 juin, 18 créations théâtrales vous sont proposées ; elles sont jouées au rythme de 5 par soir (tous les jours sauf les dimanches).

Entre chaque pièce jouée, il y a des entractes de 15 minutes qui sont des occasions de discuter avec tout le monde en buvant du punch maison.
La cloche tinte et c’est reparti pour un nouveau spectacle.

Pour le détail des pièces jouées et leurs horaires, consultez la programmation sur la site du théâtre Lepic.

William Astre, sociétaire de la Coopérative via La Compagnie de l’Astre, y joue les lundis et jeudis dans  » Ciel rouge. Matin. « .

Le lundi 15 avril, prenez une part du gâteau

La Coop vous accueille :
Acteurs culturels, fans de cultures et des quartiers, solidaires des opérations d’intérêt général, artistes, activistes dans une lieu culturel ou un jardin partagé, vous avez le potentiel pour REJOINDRE LA COOPÉRATIVE QUARTIERS D’ART.
Venez participer au développement du Festival 2019 et d’autres projets durables et équitables, il n’est pas trop tard, car nous terminons NOTRE DEUXIEME SOUSCRIPTION le lundi 15 avril.

Pour tout renseignement sur le Festival Quartiers d’Art, ou participer à son développement, venez à notre réunion du lundi 15 avril.

Si vous êtes curieux au sujet de la Coopérative Quartiers d’Art, alors venez nous voir les jeudis matin.

Annonce : Assemblée Générale de Quartiers d’Art

Sont invités les sociétaires actuels et potentiels jeunes artistes, acteurs culturels, et le grand public.

Le 14 mars à 14h, au HASARD LUDIQUE128 avenue de Saint Ouen, 75018 Paris.

Chaque trimestre nous faisons un point sur la COOPERATIVE, le FESTIVAL, les nouveaux sociétaires, les partenaires potentiels, voici le moment venus entre personnes ressources, sociétaires, artistes, personnes souhaitant participer à la 11ème édition du festival que ce soit pour être programmées ou informées des projets en cours.

1/ Le thème 2019 : PAS SAGE au pluriel ou au singulier, dans la ville ou dans la vraie vie, mais certainement dans Paris, dans les quartiers que nous aimons à savoir les quartiers populaires des 10/11/13/14/17/18/19 et 20èmes arrondissements.

TABLES RONDES BALADES ATELIERS artistiques, expositions, spectacles, concerts sont toujours au RV.

Quelles sont vos envies? vos idées?

2/ LA COOPERATIVE ET L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE;

Pour être sociétaires, tu peux représenter soit le public, soit les artistes, soit les lieux du festival. Ta souscription est amortie par 5 activités offertes par an.

3/ FIL CONDUCTEUR DE NOS ECHANGES LA FRATERNITE ! Ne pas oublier de donner du sens à nos échanges, avec un débat c’est mieux !

Réunion d’information sur la SCIC créée le 20 juillet dernier

Bonjour cher.e.s artistes, publics, représentant.e.s de structure de médiation sociale et culturelle, de diffusion et de créations,

Comme nous l’avons évoqué à plusieurs reprises l’élargissement de la coopérative QUARTIERS D’ART a lieu chaque trimestre par une augmentation de capital, la prochaine a lieu le 10 décembre, c’est pourquoi j’ai le plaisir de vous inviter à participer à la réunion du trimestre qui vise à éclairer et informer les souscripteurs, actuels et potentiels, et avancer sur nos projets dynamisation et d’entraide dans les quartiers.

Jeudi 29 novembre à 18H00

voir la suite

La Coopérative est créée !!!!!

Cher-ère-s associé-e-s, cher-ère-s tous,

Ca y est, je suis passée aujourd’hui au tribunal de commerce et y ai déposé les statuts de notre SCIC ! Son immatriculation est effective !

Nous pouvons être fier.e.s de nous et remercier l’équipe de Finacoop représentée par Mathieu et Benjamin.

Bien cordialement à tout le monde.